Aidez-nous à faire reconnaître au monde entier que les animaux sont importants, qu’ils sont capables de ressentir la douleur et la souffrance et que nous avons tous le devoir de mettre fin aux cruautés dont ils sont victimes.

Première ministre du Québec

M. Philippe Couillard
Édifice Honoré-Mercier, 3e étage
835, boulevard René-Lévesque Est
Québec (Québec)
G1A 1B4
Téléphone : (418) 643-5321
premier.ministre@cex.gouv.qc.ca

Premier ministre du Canada

M. Justin Trudeau
Cabinet du Premier ministre
80, rue Wellington
Ottawa (Ontario)
K1A 0A2
Télécopieur : (613) 941-6900
justin.trudeau@parl.gc.ca


Vous pouvez imprimer cette lettre afin de la faire parvenir à votre Premier Ministre


M. Philippe Couillard
Premier Ministre du Québec
Édifice Honoré-Mercier, 3e étage
835, boulevard René-Lévesque Est
Québec (Québec) G1A 1B4


Objet : Les animaux de Laboratoires


Monsieur le Premier ministre,


La recherche scientifique persécute annuellement dans notre pays. Des millions d'animaux, abusivement dénommés "animaux de laboratoire". Malgré les réglementations et les contrôles imposés par votre gouvernement, le sort de ces animaux martyrs n'a jamais changé et les méthodes de recherches sont toujours aussi barbares qu'elles l'étaient au tout début du siècle. Il ne sert à rien de réglementer la torture, il faut l'abolir !

En ce troisième Millénaire, il est techniquement possible, scientifiquement souhaitable et moralement nécessaire de se passer de l’expérimentation animale.

L'argent de nos taxes dilapidé dans les laboratoires devrait plutôt servir à donner une nouvelle orientation à la recherche, comme par exemple augmenter la prévention en agissant contre les causes des maladies. Informer le public par des campagnes sur l'hygiène de vie, améliorer la qualité de l'alimentation, modifier les méthodes d'agriculture et supprimer les élevages concentrationnaires. Tout en empêchant le martyre de millions d'animaux, ces réformes mettraient un frein à la déshumanisation dont souffre profondément notre époque et apporteraient une nette amélioration du niveau de santé de la collectivité.

Cette exploitation doit cesser ! Je ne vous demande rien de moins que la fermeture de tous ces laboratoires de recherches qui détiennent, martyrisent et torturent au nom de la science des millions d'êtres sans défense.

Dans l'attente d'une réponse de votre part, je vous prie d'agréer, Monsieur le Premier Ministre, l'expression de mes respectueuses salutations.


Nom

Adresse

Ville, Pays

Adresse courriel





PAGE PRINCIPALE

PAGE-1 PAGE-2 PAGE-3

MESSAGES DE NOS VISITEURS


un compteur pour votre site