CONSEILS PRATIQUES

SOINS D'URGENCE EN CAS D'EMPOISONNEMENT



Presque chaque jour, les animaux de compagnie sont en contact avec des substances toxiques de sources diverses : plantes d’intérieur et d’extérieur, produits d’entretien ménager, produits chimiques, médicaments d’ordonnance, pesticides, herbicides, peinture, et même des aliments.

Les cas d’empoisonnement sont bien plus fréquents chez les chiens que chez les chats, dont les goûts alimentaires sont plus raffinés que ceux des chiens. On croit aussi que les cas d’empoisonnement sont plus nombreux que ceux dont les propriétaires d’animaux sont témoins. Pour cette raison, il est utile de savoir en reconnaître les symptômes.

Ces symptômes dépendent du type de poison et de la quantité en cause.

Souvent, les poisons ingérés causent des troubles intestinaux qui provoquent des vomissements, de la diarrhée, de la bave, et des douleurs ou des crampes abdominales. Parmi les substances toxiques qui peuvent causer des troubles internes, on trouve l’antigel, les herbicides, les huiles, les produits de nettoyage, la peinture et les plantes.

Les poisons inhalés peuvent causer des éternuements, de la toux, un bleuissement des gencives et des lèvres, et une respiration difficile. Ces types de poisons peuvent prendre la forme d’émanations de peinture et de produits de nettoyage, et de la fumée.

En général, les poisons de contact irritent la peau et les gencives, causant des rougeurs, une desquamation, une perte de poil, de l’enflure et de la douleur. Parmi les substances qui peuvent produire de tels effets, on compte les solvants, les détergents et les insecticides.

En cas d’empoisonnement, la première mesure à prendre est d’éliminer la source du poison. Il faut ensuite communiquer avec l’hôpital vétérinaire pour avertir le personnel que vous êtes en route. Indiquez le type de poison en cause et l’état de l’animal. Ainsi, le personnel aura le temps de communiquer avec un centre antipoison avant votre arrivée.

Si c’est possible, administrez les soins d’urgence. Dans le cas d’un poison ingéré, vous pouvez par exemple administrer un agent neutralisant ou un antidote. S’il s’agit d’un poison de contact, la zone touchée peut être lavée à grande eau. Si l’animal a inhalé un poison, commencez par l’amener à l’air frais. Si vous le pouvez, lisez l’étiquette du produit concerné; elle pourrait contenir des indications sur les soins d’urgence et les antidotes.

Si le patient est inconscient, n’essayez pas de lui faire avaler quoi que ce soit. Enveloppez-le dans une couverture chaude et transportez-le à l’hôpital en lui gardant la tête plus bas que le reste du corps, afin de prévenir un état de choc et de permettre aux substances logées dans le tube digestif d’être évacuées par la gueule.

Si le patient est très agité ou qu’il a des convulsions, empêchez-le de se blesser, enveloppez-le dans une couverture et transportez-le sans tarder à l’hôpital vétérinaire. Conservez les vomissures pour que le vétérinaire puisse les évaluer et les analyser. Emportez aussi les contenants, boîtes, bouteilles, étiquettes, et tout ce qui a trait au poison et qui pourrait fournir de l’information utile.

Ne faites vomir l’animal que si vous êtes certain qu’aucune substance corrosive n’est en cause, tels des alcalis, des acides ou des produits pétroliers. En cas de doute, consultez votre vétérinaire.



Source : Site Santé Animale
www.santeanimale.ca








TOUTE REPRODUCTION EST INTERDITE
[ Hommage à nos amis les chats ]
© Copyright
TOUS DROITS RÉSERVÉS

un compteur pour votre site