CONSEILS PRATIQUES

LES BESOINS NUTRITIFS ET L'ALIMENTATION



LES BESOINS NUTRITIFS

Les plats "maison" constituent rarement un apport équilibré, sauf si un régime alimentaire a été mis au point avec votre vétérinaire.

À l'opposé, les aliments préparés offrent l'avantage d'être complets et équilibrés et fournissent un apport nutritionnel optimal.

Les plats "maison " Les chats ont des besoins élevés en protéines de bonne qualité (viandes, poissons...). Par contre, ils ont un faible besoin en glucides (sucres et fécules). Les fibres présentes dans la nourriture facilitent le transit intestinal du chat et aident à combattre la constipation Les matières grasses, quant à elles, sont bien digérées et fortement appréciées par le chat. Elles peuvent représenter de 50 à 60 % des apports énergétiques. Il ne faut pas oublier les minéraux et les vitamines qui jouent un rôle important dans la santé du chat. ATTENTION : Nourrir tout le temps votre chat avec des restes de table est fortement déconseillé. Cette alimentation est déséquilibrée et souvent trop grasse pour lui. Elle peut provoquer des embarras gastriques et le rendre obèse. De même, nourrir votre chat avec des aliments pour chien (et inversement) peut s'avérer très dangereux car nos deux compagnons n'ont pas les mêmes besoins en lipides et protéines. Les aliments préparés Il existe deux types d'aliments préparés qui ont la même valeur nutritionnelle:

• Les aliments en boîte se conservent longtemps non ouverts. Après leur ouverture, ils ne doivent rester qu'une demi-heure dans la gamelle et le reste de la boîte munie d'un couvercle impérativement dans le réfrigérateur (48 h max.). Très appréciés par les chats, ils sont appétissants et digestes.

• Les aliments secs ou croquettes sont économiques et se gardent bien (très pratique si vous vous absentez un jour ou deux).

Les aliments secs aident aussi votre chat à garder des dents propres en réduisant le tartre.

LES COMPLÉMENTAIRES INDISPENSABLES

L'EAU : le corps du chat est constitué à 70 % d'eau. Elle est donc essentielle à la vie.

Les chats sont très exigeants quant à la qualité de l'eau qu'ils boivent : elle doit être propre et fraîche.

LE LAIT : lorsque le chaton arrête de téter, on lui donne facilement du lait de vache, qu'il supporte mal à cause du taux de lactose trop élevé. Il le digère avec difficulté (diarrhées). Cependant, le lait contient toute une série de composants excellents pour sa forme et il est indiqué de lui donner un lait spécial pour les chats, dont la teneur réduite en lactose permet une excellente digestion.

L'EAU COMPLÉMENT À LA NUTRITION

Le chat est un animal qui a tendance à boire peu. Pourtant, l'eau est un élément vital dans l'équilibre de son organisme. Quels sont ses besoins précis ? L'eau contenue dans son alimentation est-elle suffisante pour lui assurer une bonne hydratation ?

L'EAU : ESSENTIELLE DANS L'ALIMENTATION DU CHAT

Même si le chat est un carnivore qui boit peu, l'eau est aussi importante pour son équilibre que son alimentation. Il peut se passer de nourriture pendant un grand nombre de jours, mais il ne peut pas vivre sans eau. Elle est même essentielle pour le bon fonctionnement de son organisme, celui-ci étant constitué à 70% d'eau !

DES RISQUE DE DÉSHYDRATATION

Le chat est beaucoup plus exposé à la déshydratation que le chien. En effet, il a tendance à mal ajuster son abreuvement et tarde à augmenter sa consommation d'eau, même quand ses besoins augmentent brusquement (forte chaleur).

De plus, sa production urinaire quotidienne est faible et ses urines très concentrées. Il faut donc l'encourager à boire.

Un petit buveur exigeant sur la qualité de l'eau !

Votre petit compagnon est capable de dédaigner son bol d'eau si celle-ci n'est pas changée tous les jours.

Certains chats vont même parfois boire directement au robinet, là où ils savent que l'eau est propre et limpide ! Il faut donc veiller à ce que votre chat ait toujours un bol d'eau fraîche à sa disposition.

QU'EN EST-IL DE L'EAU DANS SA NOURRITURE ?

Quels que soient les aliments donnés à votre chat, tous contiennent de l'eau. Votre petit félin, dont les besoins moyens sont de l'ordre de 50 à 80 ml d'eau par kilo de poids vif, puise donc dans son alimentation quotidienne une partie de l'eau nécessaire à son équilibre.

Si vous nourrissez votre chat avec différents types d'aliments préparés, sachez qu'ils n'offrent pas tous la même proportion d'humidité, (pour vous donner un élément de comparaison, sachez qu'un steak de bœuf contient 70% d'humidité):

• Les aliments en conserve (boîtes, barquettes, sachets aluminium) contiennent 70 à 80% d'humidité.

• Les aliments secs (croquettes, granulés) renferment moins de 14% d'humidité. C'est pourquoi il est important de penser à toujours laisser à votre chat, un bol d'eau à portée de moustaches !

VOTRE CHAT EST ÂGÉ ET BOIT BEAUCOUP ?

Votre fidèle compagnon a tendance à boire plus qu'à l'accoutumée.

Attention: peut-être est-il atteint d'une insuffisance rénale, maladie très courante chez les chats âgés. Cette affection ne peut être guérie médicalement et seule une diététique spéciale-ment adaptée peut ralentir son évolution.

Outre ce régime alimentaire strict établi avec votre vétérinaire, il faut donc veiller à ce que votre chat ait de l'eau fraîche en permanence à sa disposition.

L'ALIMENTATION DE LA CHATTE EN GESTATION

Les chattes qui attendent des petits ou qui les allaitent ont des besoins nutritionnels spécifiques. Quel type d'alimentation et quelle quantité faut-il leur donner, avant et après la naissance de leurs chatons ?

Les besoins nutritionnels des chats varient selon leur âge et leur état physiologique. Il en est ainsi pour une chatte en période de gestation ou d'allaitement.

L'ALIMENTATION PENDANT LA GESTATION

Durant cette période qui dure entre 57 et 70 jours, votre chatte a besoin d'une alimentation plus importante, à la fois pour elle et pour satisfaire sa future progéniture. Sa ration journalière doit donc être augmentée progressivement : en fin de gestation, elle doit être supérieure de 20 à 30 % à sa ration normale. Il est recommandé d'augmenter le nombre de ses repas au fur et à mesure afin de faciliter sa digestion.

Vers la fin, quand l'appétit décline et que des repas moins consistants sont possibles (encombrement de l'abdomen par les futurs chatons), il est nécessaire de donner à votre chatte une ration très énergétique en au moins deux repas par jour.

l'IMPORTANCE DE L'EAU

Une chatte qui allaite boit beaucoup d'eau (n'oublions pas que le corps d'un chat est lui-même constitué à 70 % d'eau !). Aussi, veillez à toujours laisser à sa disposition un bol rempli d'eau fraîche souvent renouvelée.

DES BESOINS NUTRIONNELS PARTICULIERS

Afin d'éviter tout problème de santé pour votre chatte et ses futurs petits, la nourriture que vous lui donnerez doit être riche en éléments énergétiques, en calcium et en phosphore (bons pour la formation du squelette et des dents des chatons, mais aussi pour prévenir les risques de déminéralisation de la chatte en lactation).

L'ALIMENTATION PENDANT LA LACTATION

Les besoins nutritionnels et énergétiques de la chatte qui allaite dépendent du nombre de ses chatons. La ration journalière peut être ainsi multipliée par 2 ou 3 selon la taille de la portée.

Au cours de cette période, la nourriture de la "jeune maman" doit être, plus que jamais, très appétente, copieuse et bien sûr, riche en aliments énergétiques, en calcium, en phosphore et en protéines.

QUELLES RATION DONNER À VOTRE CHATTE ?

Il est conseillé de lui donner sa ration journalière en 3 ou 4 repas minimum : votre chatte assimilera ainsi mieux sa nourriture et cela lui éviteront une surcharge de l'estomac. Ce n'est qu'après le sevrage de ses petits (au bout de 7/8 semaines) qu'elle pourra revenir à une ration journalière normale.

SURVEILLER SON POIDS

Un chat bien nourri est un chat en pleine forme. Et si le dicton populaire "Quand l'appétit va, tout va" est plein de bon sens, "trop d'appétit" peut entraîner des complications chez votre petit compagnon.

Le secret d'une bonne alimentation ? De la mesure en tout !

ALIMENTATION : LA BONNE MESURE

Protéines, lipides, glucides, minéraux, vitamines… le juste équilibre de ces éléments est nécessaire dans l'alimentation de votre chat. Une nourriture trop riche ou au contraire tro p pauvre se répercute sur l'état général du chat.

C'est la raison pour laquelle Whiskas® effectue un travail permanent avec les vétérinaires et les nutritionnistes du centre de Waltham®*. Les aliments préparés pour votre chat sont ainsi élaborés pour couvrir tous ses besoins nutritionnels.

POIDS CONSTANT ÉGAL ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE

Comme chez les humains, un chat en pleine forme doit avoir un poids constant. Pensez à le peser régulièrement : il suffit de vous peser seul, puis avec votre petit compagnon dans les bras. Une simple soustraction et le tour est joué !

VOTRE CHAT EST-IL OBÈSE ?

En moyenne, le poids d'une chatte adulte se situe entre 2,5 et 3 kg. Celui d'un chat mâle poids peut varier selon les races et les individus. Mais si le poids de votre chat dépasse de 30% son poids idéal, il est obèse. Trois facteurs principaux sont souvent à l'origine de l'obésité:

• le dérèglement du comportement alimentaire,

• le métabolisme anormal du tissu adipeux,

• une perturbation hormonale.

Quelle que soit la raison de son obésité, un chat trop gros doit suivre un régime.

QUAND LE RÉGIME S'IMPOSE

Un animal obèse souffre de la chaleur, résiste mal aux infections et ses troubles hormonaux peuvent entraîner un diabète. Son espérance de vie s'en trouve réduite. Pour y remédier, un régime de restriction alimentaire doit être établi. La règle classique est de calculer une ration qui ne couvre que 60 % des besoins énergétiques correspondant au poids optimal de l'animal. Bien évidemment, tout régime doit être mis en place par un spécialiste, c'est à dire par votre vétérinaire ! Des aliments spécifiques sont aussi disponibles sur le marché.

Contenant moins de calories, ils couvrent néanmoins tous les besoins nutritionnels de l'animal.

LE CHAT CASTRÉ

Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas parce qu'un chat est castré qu'il doit être plus gros qu'un chat "entier". Un chat castré a des besoins énergétiques moindres, du fait d'une modification de son métabolisme. Il faut donc réduire sa ration et non pas l'augmenter, comme il le réclame souvent.

VARIER SON ALIMENTATION

Les chats ont besoin d'une alimentation variée pour satisfaire leur goût. Cependant il ne faut jamais changer brutalement leur alimentation sans en parler au préalable avec votre vétérinaire.

POURQUOI FAUT-IL VARIER L'ALIMENTATION DU CHAT ?

Les chats souffrent d'un phénomène connu sous le nom de "lassitude" ou "monotonie" : ils ont de moins en moins d'intérêt pour un aliment donné. Une fois la saveur ou la texture de l'aliment modifié, votre animal de compagnie reprendra normalement ses repas. Par contre, si vous lui changez brutalement sa nourriture et qu'il ne connaît qu'un seul aliment, il risque de refuser de se nourrir.

MON CHAT DOIT-IL CHANGER D'ALIMENTATION ?

L'alimentation du chat doit être changée seulement si elle a des conséquences défavorables pour sa nutrition ou si l'habitude alimentaire crée des carences.

Il est très mauvais pour un chat de ne dépendre que d'un seul aliment frais (comme le thon). Mais attention, ne changez pas brutalement l'alimentation de votre chat sans en parler au préalable avec votre vétérinaire.

COMMENT CHANGER SON ALIMENTATION ?

Choisir un aliment équilibré sur le plan nutritif qui se rapproche de l'aliment préféré de votre chat.

Mélanger une petite quantité de ce nouvel aliment à l'aliment auquel votre chat est habitué. Préparer ce mélange pendant deux jours et augmenter ensuite la quantité pendant une semaine. Continuer jusqu'à ce que votre chat mange des repas composés entièrement de l'aliment voulu.

Une fois que votre chat a commencé à manger le deuxième aliment, répétez le procédé avec un troisième et un quatrième. Par la suite, nourrissez-le en variant les repas.

LES ALIMENTS PRÉFÉRÉS DES CHATS

Les chats sont comme les humains, ils ont tous des goûts particuliers même si la plupart raffolent du foie, du poulet, des graisses ani-males. Ils sont, de plus, sensibles (à l'inverse des chiens) aux aliments légère-ment amers.

LES VITAMINES

Les vitamines sont des nutriments essentiels qui régulent les nombreuses fonctions du corps. Elles l'aident par exemple à conserver une bonne vue ou à avoir une croissance osseuse harmonieuse. Pour être en pleine santé toute la journée, votre petit compagnon a donc besoin de vitamines, mais pas n'importe lesquelles, et dans les bonnes quantités.

DIFFÉRENTES VITAMINES - DIFFÉRENTS BESOINS

Lorsqu'ils vivent à l'état sauvage, les chats mangent l'intégralité de leurs proies : muscles, organes, abats...

Ils absorbent donc les vitamines que ces proies ont elles-mèmes trouvées dans leur alimentation végétale naturelle. Votre petit compagnon domestique, dont le régime est très différent de ses cousins sauvages, a donc des besoins spécifiques en vitamines.

Certaines sont fabriquées par son organisme, d'autres doivent faire l'objet d'un apport particulier. Par exemple, si les hommes éprouvent parfois la nécessité d'ajouter de la vitamine C dans leur alimentation, les chats peuvent la produire dans leur corps, et n'ont donc pas besoin d'un complément particulier de cette vitamine. D'autres, en revanche, doivent faire l'objet d'une attention particulière.

LES VITAMINES - A

Les chats ont besoin de cette vitamine car, contrairement aux chiens, ils sont incapables de transformer le béta-carotène contenu dans certains aliments (comme la carotte) en vitamine A. Il faut donc leur en fournir dans leur alimentation.

La vitamine - A : Joue un rôle important pour la vision, l'état de la peau, et la reproduction. Elle a la propriété d'être stockée dans l'organisme (dans le foie). Ainsi, le chat pourra aller puiser dans ses réserves quand il en aura besoin. Mais attention, si vous nourrissez votre chat trop souvent avec des aliments riches en vitamine A (du foie par exemple), il est possible qu'il en absorbe trop. Cet excès aura des conséquences graves sur sa santé.

LES VITAMINES - B

Les vitamines - B : Interviennent dans de très nombreux mécanismes de l'organisme du chat et regroupent notamment les : vitamine B1 (Thiamine), vitamine B2 (Riboflavine), vitamine B6 et vitamine B12 (Cobalamine). Ces vitamines ne sont pas stockées dans l'organisme et doivent être apportées régulièrement.

La vitamine - B1 : Est particulièrement importante : elle est indispensable au métabolisme des glucides (contenus dans les aliments). Si votre petit compagnon souffre de carences en cette vitamine, il peut se montrer apathique, sans appétit, puis présenter des troubles neurologiques et cardiaques.








TOUTE REPRODUCTION EST INTERDITE
[ Hommage à nos amis les chats ]
© Copyright
TOUS DROITS RÉSERVÉS

un compteur pour votre site